Faut-il aller à la messe ?

Certains y vont par habitude, d'autres parce qu'ils estiment que c'est une obligation pour un baptisé. On est resté sur l'ancienne conception, le précepte dominical : on doit aller à la messe chaque dimanche parce que c'est un commandement de l'Église.

Les plus nombreux des chrétiens y vont pour s'y ressourcer, prier, pour y recevoir la communion, et se retrouver entre eux autour du Repas, où le Christ se donne lui-même. La messe n'est ni un devoir ni une obligation, c'est d'abord une nécessité basique (pour le croyant) autant que la respiration ou le fait de manger pour vivre et survivre. On vient chercher une nourriture spirituelle pour la vie intérieure en écoutant la parole de Dieu et en communiant au Christ ressuscité. C'est une nécessité vitale, sans quoi on risque de laisser s'étioler ce que l'on a reçu au baptême.

Notre nouveau pape aux Journées mondiales de la jeunesse a beaucoup insisté auprès du million de jeunes venus l'écouter, sur la nécessité d'aller régulièrement à la messe. « La messe, leur a-t-il dit, doit devenir le centre de votre vie, ne vous laissez pas dissuader de participer à la messe dominicale et aidez les autres à la découvrir. Le temps libre du dimanche demeure vide, si Dieu n'y est pas présent. La messe, en effet, si elle n'est pas routine, est un lieu de rassemblement hebdomadaire sans pareil car le Christ a bien dit : « Si vous êtes deux ou trois réunis en mon nom, je suis au milieu de vous ».

Dans une revue récente, il a été écrit « Va à la messe car un ami t'y attend ». Un ami, qui toute la semaine, par l'intermédiaire de l'Esprit Saint, va nous aider à vivre chrétiennement, c'est-à-dire aimer et rendre service à ceux qui nous entourent. Nos anges gardiens, les Saints et les défunts de nos familles, sont là aussi pour nous aider, si nous le leur demandons.

Le synode récent des évêques vient de confirmer que l'Eucharistie est le plus grand de nos sacrements. La messe n'est pas simplement une réunion amicale, c'est la réunion à laquelle le Christ nous convoque. Il nous fait rentrer dans son mystère pascal pour transformer nos vies. C'est ce mystère que le Christ a vécu pour nous et que nous célébrons dans la Foi pendant la messe.

Il convient ainsi de temps en temps de s'arrêter pour méditer sur notre vie, de faire le point en nous-même. De plus en plus, des jeunes ou moins jeunes, vont se ressourcer plusieurs jours dans des monastères. Ils en sentent le besoin en réaction à une vie trépidante.

« Avant de construire une maison, ne faut-il pas, dit l’Evangile, s'asseoir pour réfléchir ? »

Un groupe de laïcs de la paroisse