Historicité de Jésus et mystère du Christ

Jésus a existé : l'histoire en témoigne. Il est né en l'an 0 selon le calendrier, en l'an - 4 selon les historiens, puisque Jésus est crucifié sous le règne d’Hérode le Grand (mort en 4 avant Jésus-Christ). Son existence est avérée par les Évangiles et par les écrits des historiens, le romain Tacite et le juif Flavius Josèphe.

Sa vie fut celle d'un homme simple et modeste, c'est un prophète dans la tradition d'Elie et d’Elisée. Comme eux, il est doté d'un pouvoir charismatique extrême; c'est un guérisseur, un exorciseur, en soi, il ne se différencie pas des autres thaumaturges cités par la littérature des rabbins et Flavius Josèphe parle de lui comme d'un « homme sage » qui savait accomplir des prodiges. Son message annonce l’avènement du Royaume de Dieu. Et sa crucifixion est due aux troubles qu'il apporte aux pouvoirs juif et romain.

L'existence du Christ est donc indéniable, mais nous ne pouvons pas nous arrêter à ce simple fait pour comprendre le message qu'il a longuement exprimé pendant ses trois années de vie publique. Il n'a pas écrit lui-même ce qu'il voulait nous dire. C'eut été un message figé, sans interprétation possible, nous enlevant alors notre liberté. Contenu dans les récits des évangélistes et les épîtres de Pierre et Paul, ce message devient source de réflexion. Il nous remet en cause dans tous les actes de notre vie sociale, familiale, professionnelle. II constitue la base de la pensée chrétienne depuis deux mille ans,

Nous ne pouvons pas nous arrêter à cette vérité historique et à la véracité de ce message, car Jésus est ressuscité et la vérité devient tout autre ! Ce n'est plus simplement une vérité d'évidence mais la Vérité qui fait appel à la Foi. Elle demande une adhésion délibérée, volontaire, libre. Elle suscite une réponse d'amour. Cette vérité-là est l'existence même de Dieu; Jean, Luc et plus encore Paul proclament Jésus « Fils de Dieu » et Rédempteur universel. Nous dépassons la Vérité historique d'une crucifixion « politique » pour entrer dans le mystère d’Amour du Fils de Dieu.

La Parole de Dieu va au-delà des mots, elle est mystère, et le message est d'autant plus riche qu'il offre à nos esprits et à nos coeurs plus d'interprétation et de ferveur.

Oui les mots, l'apparence de Jésus, sont ceux d'un homme mais

« Ce sont les mots de tous tes jours

Et ce ne sont plus les mêmes

Ce sont (nos pieds)

Et voici qu'(il) marche sur l'eau. .»

Paul Claudel.

Nous entrons dans une tout autre dimension.

Monique Bellaud Jean-Pierre Foulounoux Gonzague Hériard-Dubreuil