Qui a créé l'homme et l'univers ?

Les chrétiens considèrent Dieu comme étant le créateur de l'univers. Mais l'âge connu de la terre (5 milliards d'années) est-il compatible avec la chronologie biblique ? Le Christ existe historiquement, mais pourquoi est-il venu si tard et pourquoi pas ici ?

Pour répondre à ces questions ? Il convient de souligner que la Bible n'a jamais prétendu être un traité de physique nous expliquant les origines du monde. En somme, Dieu nous enseigne comment on va au ciel et non comment est le ciel. « La raison humaine nous permet de concevoir l'existence de Dieu en tant que grand horloger », comme l'écrivait Voltaire. En effet, s'il y a des créatures, c'est qu'il y a un créateur. La théorie du big-bang suggérant la création de la matière par une déflagration d'énergie est compatible avec l’idée d'un Dieu suprême, source d'énergie, source d'Existence.

Le psaume 8 insiste sur la création de l'homme en affirmant que « Dieu a voulu l'homme un peu moindre qu'un Dieu en le couronnant de gloire et d'honneur et en mettant toute chose à ses pieds, les troupeaux de boeufs et de brebis et même les bêtes sauvages, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer… ». Il a mis l'homme dans cet univers au-dessus des autres créatures.

Un grand penseur chrétien (saint Athanase) l'a fort bien exprimé : « Dieu s'est fait homme pour que l'homme devienne Dieu. » Devenir Dieu, c'est tendre vers un idéal d'amour, de grandeur, que le Christ nous a montré. Mais se prendre dès maintenant pour un Dieu serait la pire erreur de l'homme. Tel est l'horizon des chrétiens, leur raison d'être et cela est grand.

Les chrétiens reconnaissent dans leur « Credo » que l'homme a été créé par Lui. Ils savent que le paysage que nous contemplons est son oeuvre, entretenu par notre travail mais il nous laisse l'entière liberté d'agir en bien et malheureusement en mal. Dieu dans sa bonté associe l'homme à son oeuvre.

Le Christ a ouvert cette voie royale. II a transmis à cet être créé, l'homme, une possibilité d'autonomie et d'action. Cet univers donné, l'homme doit l'embellir, l'entretenir et non le détruire, créer, et non le briser. Sa pensée, son intelligence, son coeur, tout ce qui le distingue des autres créatures, il se doit de les utiliser pour améliorer les conditions de vie sur terre, pour participer à la création.