Qui Donc est Dieu ?

Saint Jean, disciple du Christ, écrit dans sa première Épître : « Dieu est amour. »
Ce pourrait être une banale définition, mais c'est en fait une formule géniale qui dit toute la réalité divine.

Nous tenons là comme un résumé de toute l'histoire de Dieu avec l'humanité. C'est lui qui nous a aimés le premier. C'est par amour qu'il nous a créés. C'est par amour qu'il nous a envoyé son Fils unique pour nous sauver du péché, du mal et de la mort. Et cet Amour prend pour nom : « miséricorde, tendresse et pardon ». Son Fils Jésus qui n'est pas venu pour condamner le monde mais pour le sauver, s'offre en sacrifice, car il n 'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime.

Ainsi Amour est devenu le nom propre de Dieu, mais qui dit Amour dit communion entre des personnes, comme pour l'amour humain qui unit un homme et une femme. Oui le Dieu des chrétiens est force, dynamisme, puissance de vie : Il est l’Amour.
Croire en Dieu ne semble servir à rien au regard de la stricte utilité sociale ou de la rentabilité économique. D'ailleurs beaucoup de gens autour de nous - la majorité et plus - vivent apparemment fort bien sans Dieu. Ils s'en passent, tout simplement.
Et pourtant ce n'est pas si simple. Il suffit qu'une épreuve survienne (une maladie, un deuil, un échec) et voici tout à coup l'être humain saisi de vertige, d'inquiétude, traversé de multiples questions : Ma vie a-t-elle un sens ? D'où est-ce que je viens ? Qui suis-je ? Où est-ce que je vais ? Ce pourrait être des banales questions mais en fait ce sont les grandes interrogations de la raison humaine. La philosophie tente d'y apporter des solutions; la religion aussi, à sa manière.
Poser l'existence de Dieu va alors répondre au besoin de transcendance qui habite le coeur de l'homme, son désir de s'élever, son aspiration à un espace de gratitude, et de don, la nécessité d'avoir un point fixe dans ses valeurs, un système de références. Dans cette même ligne, la Foi donne une formidable espérance dans l'autre, à partir de la découverte de l'amour que le Christ a pour chacun d'entre nous. Prendre conscience que je suis unique aux yeux de Dieu, qu'il m'a créé pour aimer et être aimé : Quelle liberté et quel bonheur !
Un Père dominicain a écrit : « Croire en Dieu apporte un supplément d'âme, un autre regard sur les choses, les événements et les personnes, qui permet d'affronter plus sereinement les difficultés de la vie. » C'est, pense-t-il, cet « Essentiel » qui peut transformer une existence.
Enfin, rajoute-t-il, « croire en Dieu et plus précisément au Dieu de Jésus-Christ, c'est-à-dire à un Dieu sensible au coeur, avec qui j'entretiens une relation personnelle, oui, croire en ce Dieu-là m'aide à vivre, à être heureux. C'est déjà beaucoup et cela me suffit ! »

Une équipe de laïcs de la paroisse.